vendredi 2 mai 2014

Taboulé aux herbes sauvages


Parmi les nombreux bouquins sur les plantes comestibles, pour moi, deux sortent du lot.  Le premier (que m'a offert Mamina) est "Vertiges des saveurs" et le second "Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques", tout deux co-écrit par François Couplan.  Je m'en sers de plus en plus pour découvrir, au long de nos promenades en forêt ou dans les prés, ce que Dame Nature peut offrir d'étonnant à mettre dans nos assiettes. 

Ail des ours

Bien sur que tout ce qui me parait suspect ne rentre pas dans mon bouquet, téméraire mais pas folle.  J'te conseille la plus grande prudence, se munir d'un guide détaillé permet d'éviter la confusion fatale ! Par contre, une fois la cueillette ramenée à la maison, quel plaisir de préparer des choses simples et parfumées, genre "retour à la nature", pieds nus dans l'herbe en sifflotant, ça sent les vacances    :-)

Alliaire
Taboulé aux herbes sauvages

Préparer la semoule (j’utilise une semoule précuite grains moyens) suivant les indications du paquet, laisser refroidir.

Aller faire une chouette balade en forêt (ou dans ton jardin) avec le petit guide des plantes sauvages comestibles.  Faire un joli bouquet en apprenant aux enfants à reconnaitre les feuilles et fleurs.  Trèfle des prés - Vesce à feuilles étroites - Alliaire - Cardamine des prés - Ail des ours - Menthe - Fenouil - Ciboulette.

Rentrer à la maison, brosser délicatement les fleurs pour enlever les petits insectes éventuels.  Laver et hacher les herbes, les ajouter à la semoule refroidie avec un filet d'huile d'olive, poivrer généreusement et mélanger.


On a dégusté ce taboulé avec des magrets de canard grillés, peaux croquantes, viande saignante, parfaits, comme on l'aime, découpés en tranches et saupoudrés d'une pincée de fleur de sel et de fleurs d'ail des ours, un régal.


10 commentaires:

  1. Et moi, ma petite bible, c'est "l'appel gourmand de la forêt" de Linda Louis. Je note les titres de tes deux bouquins car j'aime par dessus tout cuisiner les plantes sauvages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho oui, je l'ai repéré aussi celui là, les bouquins je n'arrêterais pas, les limites sont celles de ma bibliothèque, et encore !! ;-)

      Supprimer
  2. Belle idée ce taboulé aux herbes sauvages ! J'aime également les longues ballades et cueillettes diverses à transformer. Je vais tester ta jolie recette. Merci pour ce partage. Moi, j'utilise souvent Plantes sauvages et comestibles de Fleischhauer, connais-tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Clémentine,

      Oui, j'ai aussi ce livre, mais c'est une vieille édition uniquement écrite, sans photos ni images, et j'avoue avoir peur de me tromper sans support visuel, confondre les plantes c'est un peu nouille (et surtout ça peut s'avérer dangereux) !!

      Je te remercie pour ce commentaire qui m'a permis de découvrir ton univers blog, j'aime tes recettes et tes photos, le naturel et la fraicheur qui s'en dégage, bravo, à très bientôt :-)

      Supprimer
  3. CUEILLE TA VIE
    Cueillette de plantes sauvages, fruits et légumes oubliés.
    A bientôt ? Pour une journée, riche en expérience et en vitamines !
    http://cueillons-notre-vie.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  4. Cela m'a l'air délicieux.
    Cependant je ne comprends pas pourquoi on appelle "tabboulé" une salade qui n'a rien à voir avec le vrai tabboulé, recette libanaise qui utilise non pas de la semoule mais du boulgour,en TRÈS PETITE quantité, le plat étant constitué en majorité de persil avec parfois un peu d'oignon, et de tomates en petits dés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je sais qu'on est loin de la recette originale Libanaise mais comme le mot "taboulé" est entré dans le vocabulaire "Belge" pour désigner une salade de couscous (semoule de blé), j'avoue avoir choisi la facilité pour retrouver plus rapidement dans l'index les recettes de mon carnet (blog) ;-)

      Supprimer
  5. coucou Isabelle ...ah ah je te trouve partout où c'est bon !
    j'ai des tomates bio de mon ami Jean le généreux, alors je vais essayer
    plein de recettes dont la tienne qui attire les papilles de mes yeux !
    et puis les plantes "sauvages" c'était mon "métier" ...alors oui ...grand merci !
    (ça me change pour un temps des cakes ...!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salé, sucré, peu importe la saison et la recette, déguster les fruits de notre cueillette est toujours un indescriptible plaisir ! . . . Beau dimanche Geneviève :-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...