jeudi 10 décembre 2020

Biscuits fins, Amandes, Vanille

Poursuite de la série "biscuits de fêtes", texture étonnante, très différente du croquant aux amandes Belge (fin et cassant), ceux-ci sont craquants aux bords mais fondants au centre et très riches en amandes, totalement addictifs ! . . . Trouvés chez Carole, ces biscuits s’appellent à l’origine « Fettine del faraone » (tranches du pharaon), en suivant les liens de son billet sur tu verras le chef Luca Montersino les préparer (en vidéo).

Mes biscuits sont très irréguliers, voir grossier, la découpe aurait été facilitée si j’avais lu calmement la recette (Carole met la pâte au congélateur, la mienne à passé 24 heures au réfrigérateur), ne zappe pas cette étape, tes biscuits y gagneront en finesse.   

Biscuits fins, Amandes, Vanille :    (pour ± 45 pièces, moule à cake 8x23cm)

90gr de beurre doux à température ambiante - 120gr de cassonade blonde - 1 oeuf (63gr, pesé sans coquille) - 1 càc d’extrait naturel de vanille - 240gr de farine (Fleur d’épeautre, Moulin de Hollange) - 200gr d’amandes entières non mondées

Chemiser le moule à cake avec un film fraicheur en le laissant monter sur les bords. Au robot, muni de la feuille, battre le beurre avec la cassonade jusqu'à obtenir un mélange crémeux, ajouter l'oeuf, la vanille et la farine, mélanger à petite vitesse, dès que la pâte forme un sable grossier ajouter les amandes, mélanger, stopper dès que la pâte se ramène en boule. Transférer dans le moule, tasser la pâte, rabattre le film dessus pour bien emballer, laisser reposer minimum 4 heures au congélateur.

Préchauffer le four à 180°

Sortir la pâte du frais, démouler sur une planche, à l’aide d’un couteau bien aiguisé couper en tranches fines, poser au fur et à mesure sur un tapis de cuisson en les espaçant légèrement. Enfourner pour 12 minutes, ils doivent être légèrement dorés et encore un peu tendre au toucher (ils deviendront secs et croquants en refroidissant). Laisser reposer 5 minutes avant de transférer sur une grille jusqu’à complet refroidissement, conserver dans une boite en fer.  


jeudi 3 décembre 2020

Sirop pour la toux, mais pas que !

Depuis un bon moment ce sirop déniché chez Coc’ la Cairote soigne nos coups de froid, tchoum et gorge qui gratte (miraculeux aussi le lendemain d'la veille, quand tu rêves que t’as la voix de Gérard Darmon mais que tu couines comme Lara Fabian). Une petite cuillère le matin avant d’affronter les frimas, de fines tranches citron/gingembre/curcuma imprégnées de miel dans une infusion anti-rhume, c’est simple et efficace. Avec le temps ce sirop a étendu son utilisation, couleur soleil, ses saveurs et son parfum font qu’il se glisse facilement dans diverses préparations : parfumer un cake, un pain d’épices, des biscuits, couler sur des crêpes épaisses, laquer des ailes de poulet, badigeonner du bacon, hacher les tranches marinées pour agrémenter des nouilles sautées, . . .  Oui la cuisine a peu de limites, et on adore ça !

Le miel utilisé était d’été, jaune doré, épais et crémeux, c’est au contact des autres ingrédients puis du repos qu’il se liquéfie et qu’apparait le sirop magique.

Sirop pour la toux, mais pas que !    (bocal Le Parfait 0,5l) 

1 gros citron non traité (Sicile, bio, 175gr pesé entier, si ton citron est plus petit compte 1+½) - 6cm de gingembre frais (36gr) - 1 poignée de thym frais (ici thym et thym citron, fais avec ce que tu as au jardin) - 2x5cm de curcuma frais (18gr) - 250gr de miel 100% naturel de ton producteur local

Préparer un bocal propre et sec (0,5l). Laver le citron, gingembre et curcuma à l’eau claire, inutile d'éplucher, trancher en fines rondelles (Coc’ sort sa mandoline, perso c’est couteau et planche), diviser les branches de thym. Poser dans le bocal en couches alternées citron/gingembre/thym/curcuma. Quand tout y est couler le miel par-dessus, s’il est épais et ne rentre pas entièrement attendre 5 minutes, il va petit à petit trouver son chemin, quand les 250gr de miel sont dedans fermer le pot et laisse reposer 12h à température ambiante. Au bout du temps de repos le sirop est presque formé mais il y a un léger dépôt crémeux dans le fond, mélanger délicatement de bas en haut la totalité du bocal puis laisser reposer de nouveau 12h. Le sirop est prêt à être consommé suivant tes envies, soigne-toi et amuse-toi ! 

le gingembre et le curcuma doivent être non traités, peau non fripée et chair juteuse


jeudi 26 novembre 2020

Spéculoos épais, Amandes

Premier de la série « biscuits de fêtes », croquant dehors, tendre dedans, parfums typiquement Belge, sur le podium des grignotes gourmandes il réunit tout ce qu’on adore partager en famille. 

Tu me demandes souvent quelles épices spéculoos j’utilise, la réponse n’est pas simple, ça varie suivant les envies/humeurs, sur papier les mélanges se ressemblent tous, c'est le dosage qui fait la différence. La base est toujours la même : cannelle/muscade/poivre/gingembre/girofle (ajout des fois de coriandre et cardamome, jamais d’anis), et quelles que soient les proportions c’est toujours la cannelle qui domine. Si tu écoutes mon homme il sera plus "gingembre" alors que moi c'est "muscade/girofle". La plupart du temps il est maison mais, c’est là que j’avoue mon TOC, à chaque fois qu’il y a un mélange spéculoos dans une épicerie il plonge inévitablement dans mon cabas (pour comparer/améliorer, hoo la jolie excuse), il y en a de très bons d’autres bof, ça vaut le coup d’essayer ce style de préparation car à force de goûter/varier/essayer/doser tu finiras par trouver le mélange parfaitement équilibré à tes goûts. Prends la recette de Joelle comme départ pour un premier test et lance toi !

Spéculoos épais, Amandes :     (pour 16 grands biscuits, prévoir un cadre inox 20x20cm) 

100gr de beurre demi-sel à température ambiante - 100gr de cassonade brune - 1 oeuf - 2 càc bien bombées d'épices spéculoos - 230gr de farine (Fleur d’épeautre, moulin de Hollange) - 1 càc de poudre à lever - 40gr de bâtonnets d’amandes  +  16 amandes entières non mondées

Au robot, muni de la feuille, battre le beurre avec la cassonade jusqu'à obtenir un mélange crémeux, ajouter l'oeuf, les épices, la farine et la levure, mélanger à petite vitesse, dès que la pâte forme un sable grossier ajouter les bâtonnets, mélanger, stopper dès que la pâte se ramène en boule. Débarrasser sur un film alimentaire, bien emballer et laisser reposer 24 heures au réfrigérateur. 

Sortir la pâte du frais, laisser revenir 30 minutes à température ambiante. Mettre le cadre inox 20x20cm sur un tapis de cuisson posé sur une planche, à l’aide d’un rouleau abaisser la pâte dans le cadre (qui sert de guide pour obtenir un carré parfait et une épaisseur constante sur toute la surface). Remettre la planche au frais le temps que la pâte durcisse légèrement (elle sera plus facile à couper).

Préchauffer le four à 190° 

Sortir la planche du frigo, renverser sur une planche à découper (le bas devient le haut), enlever le tapis de cuisson et le cadre, avec une règle et un couteau bien aiguisé découper le carré 20x20cm en 16 carrés 5x5cm, transférer sur le tapis de cuisson au fur et à mesure, en espaçant car ils gonflent et s'étalent à la cuisson. Poser une amande entière au centre de chaque biscuit, enfourner pour 12 minutes, les bords sont dorés et le centre encore tendre. Laisser reposer 5 minutes avant de transférer sur une grille jusqu’à complet refroidissement, conserver dans une boite en fer.


mardi 10 novembre 2020

Tart-Ô Coings, Hibiscus

Croire plus que jamais en nous, en la beauté du monde, oublier la peur, oser vivre, s’émerveiller de choses simples en attendant de s’enlacer à nouveau, bientôt. À toi, à nous, à nos insatiables envies de liberté, d’amour et de gourmandises craquantes, crémeuses et fruitées . . . 

Tart-Ô Coings, Hibiscus :    (Ø23cm)

Organisation personnelle : jeudi soir coings, vendredi soir crémeux et pâte, samedi matin cuisson et montage, samedi soir partage et régalade.

Coings pochés, Hibiscus :   4 coings (680gr, pesés entiers) - 100gr de sucre - 15gr de fleurs d’hibiscus entières sèches - 1 tranche d’1cm avec peau de citron non traité - 1 litre d’eau

Éplucher les coings, couper en 4, enlever la queue, mouche et coeur, déposer dans une grande casserole avec tous les autres ingrédients, cuire 30 minutes, à couvert, feu doux, les coings doivent être fondants. Retirer du feu, laisser refroidir puis transférer le tout dans une boite hermétique (manipuler délicatement les quartiers de coings, ils sont tendres et délicats), laisser infuser minimum 24 heures au réfrigérateur (la chair doit être teintée de rouge jusqu’au centre).

Mousse crémeuse au fromage frais, Vanille :   1 gros oeuf (73gr, pesé entier) - 25gr de miel - 100gr de crème liquide (35%) - 1 feuille de gélatine (2gr) - ½ càc d’extrait naturel de vanille  +  170gr de Philadelphia (fromage frais à la crème)

Faire ramollir la gélatine dans un grand volume d'eau froide. Mettre le jaune d’oeuf, le miel, la crème et la vanille dans une petite casserole, chauffer doucement sans cesser de fouetter jusqu'à épaississement, stopper avant ébullition. Hors du feu ajouter la gélatine égouttée et lisser au mixer plongeant, filmer au contact et laisser reposer une nuit au frais. Mettre le blanc d’oeuf dans une boite hermétique au frais.

Pâte sablée/sucrée :  140gr de farine - 50gr de sucre - 85gr de beurre salé à température ambiante - 35gr de poudre d’amandes - 1 oeuf

Mélanger tous les ingrédients ensemble rapidement sans insister, étaler la pâte entre deux tapis de cuisson, laisser reposer minimum 3h au frais.

Préchauffer le four à 180°

Poser le cercle Ø23cm sur un tapis de cuisson et une plaque, garnir avec la pâte, lester avec une feuille de papier sulfurisé et des billes, enfourner 20min. Sortir du four, enlever les billes et la feuille, remettre au four 8min pour dorer la pâte. Décercler, laisser refroidir sur une grille.

Montage :   1 càs bombée de gelée de coing

Égoutter les coings infusés (filtrer le jus, couler dans une bouteille, conserver au frais, il est parfait pour préparer des cocktails maison, avec ou sans alcool). Couper chacun des quartiers de coings en 4 tranches régulières. 

Mettre la crème gélifiée bien froide dans un bol profond, ajouter le Philadelphia, fouetter à grande vitesse au batteur électrique, le mélange est lisse et crémeux. Monter le blanc en neige, l’ajouter délicatement à la préparation. Couler la mousse sur le fond de tarte refroidi, lisser, ranger les tranches de coings harmonieusement sur toute la surface. 

Tiédir la gelée 20 secondes au micro-ondes pour la liquéfier, à l’aide d’un pinceau répartir délicatement sur les fruits (pour éviter le dessèchement). Conserver la tarte au réfrigérateur, servir et déguster bien frais.


mardi 27 octobre 2020

Tarte fine Pomme, Coing, Sarrasin

Douceur et réconfort, comme nos rêves d’enfants. Parfaite combinaison du trio croquant/fondant/gourmand, la tarte fine permet de se régaler fruité à chaque saison, aussi jolie qu’exquise elle sait autant jouer les élégantes, sur une table de réception, qu’assouvir les envies dévorantes de la meute au retour d’une balade. Croque et craque . . .  

Tarte fine Pomme, Coing, Sarrasin :   (Ø22cm)

Pâte Sarrasin :   50gr de farine de sarrasin - 60gr de farine - 50gr de beurre salé à température ambiante - 20gr de sucre - 3 càs d’eau 

Préparer un tapis de cuisson sur une plaque et un cercle Ø22cm (inox). Mettre tous les ingrédients de la pâte dans le bol du robot muni de la feuille (la quantité d’eau est à adapter en fonction des farines que tu utilises), mélanger à petite vitesse, stopper dès que la pâte forme une boule . Transférer la pâte sur le tapis, abaisser au rouleau, se servir du cercle comme guide, du bout des doigts terminer d’étaler la pâte jusqu’au bord pour avoir une finition nette, enlever le cercle. Laisser reposer au frais le temps de préparer la suite. 

Garniture :   3 petites pommes rouges non traitées (320gr, pesées entières) - 140gr de compote de coings - 1 càc de sucre

Préchauffer le four à 180°

Laver et sécher les pommes, couper en quatre, enlever le coeur, mouche, queue, couper les quartiers en tranches régulières. Sortir la pâte du réfrigérateur, étaler la compote de coing sur la surface en s’arrêtant à 1cm du bord, lisser. Répartir les tranches de pommes harmonieusement, saupoudrer avec le sucre. Enfourner pour 45 minutes. 

Finition :   2 càs de gelée de coings

Sortir la tarte du four, laisser reposer 10 minutes avant de transférer sur une grille. Tiédir la gelée de coings 20 secondes au micro-ondes pour la liquéfier. À l’aide d’un pinceau répartir délicatement la gelée sur les tranches de pommes. Laisser la tarte posée sur la grille jusqu’à complet refroidissement puis transférer sur le plat de service.