samedi 27 janvier 2018

Tarte à la confiture de Coings et Canneberges

Préparée en décembre, cette confiture associant le coing et la canneberge vient d'une recette d'inspiration Polonaise (Pigwa z zurawina) découverte chez Sylvain, elle fait notre bonheur sur une tranche épaisse de pain au levain, avec la brioche du weekend ou dans un yaourt nature. 

Délice hivernal par excellence, la tarte à la confiture façon "Linzer Torte autrichienne" m'a paru évidente avec cette confiture épaisse dont les gros morceaux de fruits cuits fondent en bouche.  La pâte à tarte parfumée aux épices spéculoos est bien croquante et se marie parfaitement avec l'acidité naturelle des fruits, la confiture recuite a une tenue impeccable, un délice approuvé à l'unanimité. 


Tarte à la confiture de Coings et Canneberges      (Ø18cm)
 
Cette confiture est épaisse, plutôt comme une gelée rouge et parfumée qui entoure les morceaux de coings cuits et fondants, elle n'est pas du genre "qui dégouline de la tartine par les trous du pain".  Les quantités sont pour 5 pots de 250gr (plus un chouia), pour cette tarte il faut 500gr de confiture, à toi de voir si tu adaptes les proportions.
 
Confiture de Coings et Canneberges:   960gr de chair de coings (3 gros coings épluchés, coeurs enlevés et découpés en petits dés) - 340gr de canneberges fraiches - 430gr de sucre gélifiant maxi-fruit 3+1 (Tirlemont) - 15cl d'eau
 
Mettre dans une casserole les dés de coings, les canneberges, l'eau et le sucre, mélanger puis mettre un couvercle et laisser reposer une nuit dans une pièce fraiche.  Le lendemain, préparer des bocaux propres, ouvert sur le plan de travail.  Porter la préparation à ébullition en remuant, quand la masse bout à gros bouillons, compter 4 minutes puis arrêter.  Remplir les pots à 5mm du bord et fermer immédiatement (avec cette méthode les pots de confiture se conservent sans soucis un an).
 


 
Pâte à tarte :   140gr de farine - ½ càc de bicarbonate - 30gr de poudre d'amandes - 1+½ càc d'épices spéculoos - 50gr de cassonade brune - 1 oeuf (50gr, pesé sans coquille) - 60gr de beurre salé à température ambiante
 
Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot, muni de la feuille, mélanger à vitesse moyenne jusqu'à obtenir un sable grossièrement aggloméré, stopper juste quand la pâte se met en boule, emballer dans un film fraicheur et laisser reposer une nuit au frais.  Au bout du temps de repos étaler la pâte entre deux tapis de cuisson, remettre au frais pour une heure.
 
La quantité de pâte est suffisante pour faire une tarte couverte de croisillons (comme la Linzer Torte, look que j'avais prévu au départ), mais une fois la confiture lissée j'ai trouvé dommage de masquer sa jolie couleur, donc allègement du décor, deux simples bandes, quelques cercles au hasard et une grande fleur (envie de printemps).  Avec le reste de pâte j'ai réalisé 8 biscuits Ø6cm, saupoudré de sucre démérara, cuit 10 minutes à 180°
 
Finition et cuisson :   500gr de confiture Coings & Canneberges - 2 pincées de sucre démérara
 
Beurrer le cercle inox Ø18cm, hauteur 2,5cm, le poser sur un tapis de cuisson et une plaque.  Préchauffer le four à 180°
 
Sortir la pâte du frigo, garnir le cercle, verser la confiture sur le fond, lisser.  Découper des motifs dans les chutes et les poser sur la confiture, saupoudrer les morceaux de pâte de sucre démérara, enfourner pour 45 minutes.  À la sortie du four faire glisser la tarte sur une grille, laisser tiédir 10 minutes, enlever le cercle puis laisser complètement refroidir avant de transférer sur le plat de service.


Note, à retenir pour l'hiver prochain, cette recette de Chutney de coing aux canneberges me tente beaucoup.


10 commentaires:

  1. Pâquerette27 janvier, 2018

    C'est beau ... et ça a l'air "diablement" bon !

    RépondreSupprimer
  2. appétissante cette tarte ! merci pour la recette
    question : cassonade (= sucre de canne) ou vergeoise (= sucre de betterave ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Annie,
      en Belgique la cassonade (blonde ou brune) est toujours extraite de betteraves sucrières belge, j'utilise celles là http://www.raffinerietirlemontoise.com/fr-BE/Nos-produits/Produits-consommateurs/Sucre-Cassonade

      Supprimer
  3. Une vraie beauté cette tarte , on peut compter sur Sylvain pour magnifier les coings

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, chaque année quand arrive la saison des coings c'est directement sur son blog que je file chercher des idées, tant en salé qu'en sucré :-)

      Supprimer
  4. waououu cette confiture doit être extra, un régal !!!!!

    bon dimanche
    manue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aurais du en faire plus, les pots se vident à vue d'oeil ;-)
      Beau dimanche Manue, bisoooo

      Supprimer
  5. Superbe !!
    J'adore la Linzer Torte alors cette tarte ne peut que me plaire !! En plus avec des canneberges fraîches que j'ai découvert pour la bûche vanille, poire et spéculoos ça me tente beaucoup, j'avais adoré !!
    C'est marrant le rendu du sucre démérara, je n'en ai jamais vu par chez moi.
    Bises et bonne semaine Isabelle,
    Christelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sucre démérara est un sucre non raffiné à gros cristaux, je l'utilise pour les biscuits (comme le Garibaldi) mais aussi sur les tartes aux fruits couvertes (tarte crousti-fondante), comme les cristaux sont gros ils ne fondent pratiquement pas à la cuisson, ça amène du croquant aux biscuits et autres pâtisseries, on adore ça !! . . . Je l'achète au bio mais je sais qu'en France il y en a aussi au "Marks & Spencer Food" (magasin que nous n'avons pas en Belgique).

      Très belle semaine à toi aussi Christelle, bisooooo :-)

      Supprimer
    2. Coucou Isabelle,
      Merci pour l'info :-) J'habite en province alors c'est fichu pour le Marks & Spencer Food mais la prochaine fois que je vais dans mon supermarché je file au rayon bio pour essayer d'y trouver ce sucre parce que moi aussi j'adore retrouver du croquant sur certaines gourmandises ;-)
      Bisous

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...