vendredi 17 avril 2020

Pesto à l’Ail des Ours

Disponible naturellement (et gratuitement) dans les sous-bois de notre joli périmètre, l’ail des ours est un compagnon idéal en cuisine. Trempouiller des gressins au levain, accompagner des pâtes fraîches, grillades, tartines, quiches, cakes, gaufres salées, soupes, … ce pesto se plie à toutes les idées et folles envies. Attention à toujours choisir des plantes saines et appliquer les règles élémentaires d'une cueillette douce, sûre et respectueuse !


Les indispensables à respecter :

  • procéder rapidement pour absolument éviter de faire chauffer la préparation, ça altérerait les saveurs.
  • un parmesan de qualité (ici 24 mois d'affinage, acheté à la coupe)
  • une délicieuse huile d'olive extra vierge
  • des feuilles d’ail des ours fraîchement cueillies, lavées et séchées avec précautions

Pesto à l’Ail des Ours :   

50gr de parmesan (non râpé) - 25gr de poudre d’amandes - 50gr de feuilles d’ail des ours - 80gr d'huile d'olive - poivre noir (moulin)

Mettre le parmesan et la poudre d’amandes dans le bol du robot coupe, mixer rapidement jusqu'à obtenir une poudre, ajouter les feuilles d’ail des ours, l’huile d’olive et quelques tours de moulin à poivre, mixer encore rapidement et par à-coups pour ne pas faire chauffer le pesto, ce n'est pas grave s'il reste des petits morceaux (que du contraire). Verser dans un pot à fermeture hermétique et conserver au frais. 


19 commentaires:

  1. j'adore, cette année par contre pas possible d'en cueillir, trop loin de chez moi, hors des 1000 m !
    se sera pour l'année prochaine !!! ou au mois de mai ! on verra !

    bonne journée
    manue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, pas simple cette restriction des 1000m, heureusement que tu as pleins d'autres jolies idées (fanes de radis). Belle semaine Manue, bises

      Supprimer
  2. je ne connais l'Ail des ours ! Bien que , j'ai souvent entendue parler !....suis en France dans le Var , je ne pense pas qu'il y en ai ??, prenez soin de vous Isabelle ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Françoise, j'avoue ne pas connaitre du tout les forêt du Var, demande autour de toi pour l'année prochaine ;-)

      Supprimer
  3. Cette année on ne pourra pas en ramasser !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connais pas l'ail des ours, ce n'est pas faute de voie défiler des recettes toutes aussi alléchantes les unes que les autres...

    RépondreSupprimer
  5. Je goûterai volontiers à ton pesto, il est bien gourmand et a une jolie couleur !! Par contre par chez moi je ne sais pas où je pourrais trouver de l'ail des ours :-( Pourtant je connais des bois mais je n'ai jamais vu cette plante !
    Bises et bonne fin de Week-end Isabelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christelle,
      J'ai oublié, de quelle région es-tu ?

      Supprimer
    2. Bonjour Isabelle,
      J'habite dans la Marne, un département de la région Grand Est.
      Ca y est, pour réaliser une nouvelle fois ton fameux pain au levain, bière noire et fruits secs j'ai acheté une bière qui se rapproche de celle que tu as utilisée. Je n'ai pas trouvé mieux qu'une Chouffe brune, 8°...je pense que de toute manière les saveurs seront plus prononcées qu'avec la Leffe blonde 6° que j'avais prise la 1ère fois ;-)
      Bonne journée Isabelle !

      Supprimer
    3. Coucou Christelle,

      Je suis certaine qu'il y en a en Marne car nous en avons déjà parlé avec des copines Française de ta jolie région. L’ail des ours forme de grands tapis, tu le trouveras dans les forêts en milieu humide, ombragé, et en bord de ruisseau. Renseigne-toi auprès de l'association de cueillette sauvage, ou des amis de la nature, pour être prête au printemps prochain ;-)

      Bon pain et très beau wk, bises.

      Supprimer
    4. Coucou Isabelle, je passais par ici, à tout hasard, voir si tu avais donné réponse à mon précédent commentaire (parce que malheureusement je ne suis pas prévenue quand tu me réponds)
      Ce sera en effet pour le prochain printemps ;-) Mais il faut redoubler d'attention avec l'ail des ours ! Dernièrement une personne est décédée dans ma région pour avoir confondu les feuilles de l'ail des ours avec celles de la colchique.

      Supprimer
    5. Coucou Christelle,
      Si tu coches la case "m'informer" en bas à droite de l'onglet commentaire, avant de le poster, tu recevras une notification de réponse, si tu le souhaites ;-)

      Supprimer
  6. Coucou ! Un petit passage pour te souhaiter une bonne semaine malgré le confinement !
    Prends soin de toi ! Gros bisous de nous deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le coucou. Gros bisous à vous aussi et à bientôt en pleine forme :-)

      Supprimer
  7. En Normandie j'en ai plein mon jardin.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour j'habite en Haute-Savoie au bord du lac d'Annecy. Ici il y en a partout ! Et à moins de 1 km 😉. Je voulais essayer la recette mais je vois qu'il faut le ramasser avant la floraison, c'est donc trop tard. Pensez-vous que ça vaille le coup d'essayer quand même ? Il aura moins de saveur c'est ça ? Merci d'avance. Jerome

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jérôme,
      L’idéal est de cueillir jeune mais c'est encore possible quand l'ail est fleuri, choisi les feuilles les moins abîmées par les intempéries, si la tige est un peu dure il vaut mieux l'enlever. Même pendant la floraison le pesto a presque autant de saveurs, pour une première expérience ça sera indiscernable et te permettra de te faire une idée/goût/entrainement pour être prêt le printemps prochain :-)

      Supprimer
  9. Bonjour Isabelle, ça y est j'ai suivi tes conseils à la lettre et... Je me suis régalé ! (ma femme et mes enfants aussi d'ailleurs). C'est vraiment goûtu, comme on aime !
    Il me reste un gros pot, de quoi faire au moins 2 bons repas 😋
    J'avais fait une belle photo de la forêt où nous avons ramassé l'ail mais je ne peux pas la publier visiblement, dommage.
    Encore merci et bonne continuation 😎

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jérôme, je suppose ;-)

      Merci pour ton retour très sympathique, c'est génial car maintenant ta cuisine, chaque printemps, sera parfumée à l'ail des ours. Brioches, quiches, sauces, pâtes, salades, pesto,... il y a mille possibilités de se régaler. Tu peux congeler le pesto en petites portions dans un bac à glaçons puis les démouler et conserver dans un sac zip, ça permet d'en avoir en réserve pour les beaux jours (un délice avec les grillades) et ainsi tenir jusqu'au pesto suivant (récolte du basilic au jardin, pas avant mi-août ici). Pour partager tes photos il y a FB ou mail (tout deux en colonne droite du blog).

      Très beau wk :-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...