vendredi 2 février 2018

Marmelade d'oranges sanguines

L'année passée, sur la recette de la marmelade d'oranges amères, nous avions parlé avec Michel des différentes sortes d'oranges, de leur utilisation suivant la saveur, le jus et l'épaisseur de la peau.  À la maison je suis la seule à aimer la marmelade d'oranges amères, les garçons préfèrent la version aux oranges sanguines, fraiche, douce, fruitée, avec très peu d'amertume et une jolie couleur.  Comme les agrumes de Sicile sont arrivés chez le primeur, hop en cuisine, voici donc les deux recettes consignées, ça te permettra de comparer les méthodes et de choisir en fonction de tes fruits. 
 
 
Par facilité (dosage) je prépare la confiture avec du sucre gélifiant, mais tu peux le remplacer par un sucre classique et ajouter de la pectine.   
 
Marmelade d'oranges sanguines :    (pour 4 gros pots de 250gr et un chouia)
 
1,5 kilo d'oranges sanguines non traitées (Sicile) - 400gr de sucre gélifiant maxi-fruit 3+1 (Tirlemont) - ± 26cl d'eau
 
Laver les oranges et prélever les zestes à l'aide d'un économe (j'ai obtenu 185gr de zestes), les mettre dans une casserole et couvrir d'eau chaude (robinet), faire chauffer à feu vif, dès ébullition à gros bouillon passer au tamis, jeter l'eau, laver la casserole et recommencer l'opération deux fois  (blanchir trois fois les zestes permet de réduire l'amertume qui pourrait prendre le dessus et gâcher la confiture).  Laisser refroidir les zestes puis les couper en tranches de ± 5 millimètres de large.  Presser les oranges (j'ai obtenu 750gr de jus).
 
Poser une grande casserole sur la balance, mettre le jus et les zestes, compléter avec l'eau (ici 265gr) pour obtenir 1200gr, ajouter le sucre gélifiant, mélanger, mettre le couvercle, laisser reposer une nuit dans une pièce fraiche.
 
Le lendemain, préparer sur le plan de travail des bocaux propres et secs (couvercles à visser).  Mettre une petite assiette au frigo.  Faire cuire la confiture à feu fort en mélangeant régulièrement, quand la masse bout à gros bouillons, compter 3 minutes puis baisser la température et tester la consistance (sortir l'assiette du frigo et y verser quelques gouttes de marmelade, elle doit figer rapidement).  Couler en pot directement, quand elle est bouillante, au plus près du bord, fermer immédiatement le couvercle.  Après quelques minutes un petit "poc" se fera entendre, c'est signe que le pot est bien fermé et peut être conservé sans souci un an dans une pièce fraiche et sombre. 
 
  

7 commentaires:

  1. quelle belle couleur et ce doit être extra bon !
    le plus difficile est de trouver des oranges sanguines !

    manue :

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai de la chance d'avoir un maraicher bio très chouette près de chez nous qui commande volontiers les fruits qu'on souhaite, en saison ils proposent les agrumes de Sicile, un délice !
      Beau wk Manue, bisooo

      Supprimer
  2. ce doit être sublime, j'adore la coloration et les morceaux que vous y avez laissé...

    RépondreSupprimer
  3. Ah mais quelle bonne idée !!! Elle semble délicieuse... en tout cas, les photos nous le suggèrent!

    RépondreSupprimer
  4. Avec une aussi jolie couleur et son peu d'amertume cette marmelade ne peut que me tenter !!
    Bises et bonne semaine Isabelle,
    Christelle

    RépondreSupprimer
  5. Voilà je l'ai faite cette superbe marmelade ! Mais il a fallu que je recommence la première fournée car mon sucre gélifiant était sans trop de gélifiant. Recuisson sans souci et marmelade très agréable. Merci pour cette recette et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette marmelade a justement accompagné notre brioche hier (dimanche) matin, pour contrer la météo glaciale rien de tel que sa couleur chaude, ça nous fait à tous beaucoup de bien :-) . . . Belle journée Marion

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...