samedi 16 août 2014

L'irrésistible " abricots / pralines roses " de Pucebleue

Ça fait des mois qu'Isabelle (Pucebleue) me nargue avec ses "irrésistibles", une invention toute personnelle qu'elle a élaborée à partir du "Gâteau Lyonnais"  (un gâteau épais à base de poires et de pralines roses)  et déclinés en différentes versions toute plus gourmandes les unes que les autres.


Oui mais voilà, en Belgique il n'y a pas de pralines roses !!  On trouve des chouchous (amandes entières enrobées de sucre caramélisé) mais pas teintés en rose.  Qu'à cela ne tienne, j'ai profité de nos vacances pour en acheter et, dès notre retour, impatiente, la version abricots à été aussi vite réalisée que dévorée.

C'est moelleux, fruité, croquant (grâce aux pralines).  Certes, c'est riche, mais t'es pas obligé de t'enfourner le gâteau entier, il est parfait pour voyager, emmener en pique nique, c'est un gâteau de partage, coloré, généreux   . . .   Vivement septembre, la seconde récolte de rhubarbe nous permettra de goûter une version un plus acidulée, j'en salive déjà !!        :-)


Photos prise à l'arrache, désolée, faut être rapide pour sauver un bout      ;-)

L'irrésistible " abricots / pralines roses " de Pucebleue      (moule Ø24cm)

170gr de chocolat blanc pour pâtisserie - 150gr de beurre salé - 3 oeufs - 60gr de sucre - 250gr de ricotta - 170gr de farine - 1 càc de levure chimique - 12 abricots mûrs mais ferme - 200gr de pralines roses (de bonne qualité)

Concasser grossièrement les pralines.  Couper les abricots en deux.

Préchauffer le four à 180°

Faire fondre ensemble le beurre et le chocolat au micro-ondes, mélanger, réserver.

Mettre les oeufs entiers et le sucre dans un grand saladier, battre au fouet électrique jusqu'à ce que la préparation ait doublé de volume et soit de teinte claire.  Ajouter la Ricotta, fouetter de nouveau, tamiser la farine et la levure sur la préparation et battre encore, à grande vitesse, la pâte doit être homogène.  Incorporer finalement le mélange chocolat/beurre et mélanger encore vivement.

Verser  la moitié de la pâte dans le moule (le mien est en silicone, si ce n’est pas ton cas, ne pas oublier de le beurrer), recouvrir d'oreillons d'abricots, face bombée sur le dessus, puis répartir la moitié des pralines roses.  Couler le reste de la pâte et déposer l'autre moitié des oreillons d'abricots  (toujours face bombée sur le dessus) puis terminer par le reste des pralines.

Enfourner pour une heure, vérifier la cuisson, puis laisser entièrement refroidir dans le four, porte entrouverte.   

Démouler délicatement, couvrir d'une cloche (pour l'empêcher de sécher et lui conserver tout son moelleux)  et laisser reposer une nuit.

14 commentaires:

  1. Comme il a l'air bon dis donc !

    RépondreSupprimer
  2. Oh de la pure gourmandise !

    RépondreSupprimer
  3. Qu'est ce que je suis contente que tu aies enfin pu te procurer des pralines!!
    Merci d'avoir testé ma recette et encore plus de voir que tu es toi aussi conquise par mon Irrésistible :)
    Hâte d'avoir ton retour sur les autres versions que tu auras l'occasion de tester :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait un petit stock en France, je crois en avoir même assez pour tester la version confiture :-)

      Supprimer
  4. Ca me fait trop envie ce gâteau, surtout que j'ai un petit creux là...

    RépondreSupprimer
  5. Magnifiquement gourmand ! J'ai eu l'occasion de goûter une version tarte au chocolat avec une couche de pralines roses au milieu.... le top du top (mais pas pour la silhouette)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chocolat / pralines, alors ça j'aurais aimé y goûter aussi !!
      La silhouette ? . . . il n'y a pas de mal à se faire du bien, moi j'dis les petits bouts ça compte pas !! ;-) Hihihiiiiiiii

      Supprimer
  6. Wahouu ! je peux tenter sans pralines roses....pas trop fan de bonbons...mais fan de tartes aux fruits sous toutes ses formes !
    belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kikou Agnès . . . Je ne suis pas fan de bonbons non plus, je n'en mange d'ailleurs jamais, mais ici les pralines fondent et amènent le croquant de l'amande et le petit goût caramélisé du sucre d'enrobage, ça a beaucoup plus, même aux réfractaires ;-)

      Si par contre tu cherches une base sympa pour un gâteau moelleux et hyper fruité, je te conseille celui que j'ai testé ce wk, si j'ai le temps d'écrire ce soir le billet tu auras la recette dès demain !!

      A très bientôt, Bisoooooooooooo

      Supprimer
    2. J'ai vu ! Merci Isabelle ! elle a l'air....DIVINE !
      bises

      Supprimer
  7. C'est vrai que cette recette me fait de l'œil depuis un moment déjà , il faut que je me lance !

    RépondreSupprimer
  8. on dirait bien que j'ai tout ce qu'il faut pour me lancer demain ! merci du partage !

    RépondreSupprimer
  9. J'en trouve des pralines roses et j'en ai un bon stock. Dis moi si tu en veux, je t'en ramènerai à Soissons ! De gros bisous

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...