lundi 24 septembre 2018

Tartelettes façon crème brûlée au thé et aux épices (Yotam Ottolenghi)

L'automne annonce le retour des grandes tasses de thé autour desquelles on aime se réchauffer les mains en rêvassant.  C'est exactement le doux sentiment chaleureux et apaisant que j'ai ressenti à la lecture de cette recette dans le livre "Sweet" (de Yotam Ottolenghi et Helen Goh), des tartelettes aux parfums du Masala Chai, une boisson traditionnelle indienne à base de thé noir et de lait infusé aux épices.
 

De la patience, une crème onctueuse et très parfumée, une pâte croquante, une croûte caramélisée craquante, un doux contraste chaud froid, tu as la recette gagnante élue à l'unanimité "star" de notre automne.
 
 
Tartelettes façon crème brûlée au thé et aux épices (Yotam Ottolenghi)      (pour 8 tartelettes Ø10cm de 2cm de haut)
 
Crème brûlée aux épices :   60cl de crème liquide (35%) - 45gr de gingembre frais pelé et haché au couteau - 7 capsules de cardamome - 3 bâtons de cannelle - ½ càc de grains de poivre noir - 1 noix de muscade entière - 1 càc de thé English Breakfast (en vrac) - 3 feuilles de laurier - 65gr de sucre - 165gr de jaunes d'oeufs (8)
 
Mettre la crème dans une casserole, ajouter le gingembre.  Successivement, concasser grossièrement au pilon la cardamome, les bâtons de cannelle, le poivre et la muscade, ajouter dans la crème au fur et à mesure, terminer par le thé, le laurier et le sucre.  Chauffer doucement en mélangeant, retirer du feu dès ébullition, verser la préparation dans un pot à couvercle hermétique, laisser refroidir puis infuser 24 heures au réfrigérateur. 
 
Pâte brisée :  200gr de farine - 120gr de beurre salé froid coupé en petits cubes - 30gr de sucre - ½ càc de vinaigre de cidre - 3 càs d'eau froide 
 
Mettre la farine, le beurre et le sucre dans le bol du robot muni de la feuille, mélanger à petite vitesse jusqu'à obtenir un sable grossier, ajouter le vinaigre et l'eau, mélanger, arrêter dès que la pâte forme une boule, il reste des morceaux de beurre visible, c'est normal, il faut vraiment éviter de pétrir la pâte sinon elle deviendrait élastique.  Filmer la boule de pâte au contact et réserver une nuit au frais. 

Cuissons : 

Beurrer les moules à tartelettes (Ø10cm).  Fariner le plan de travail, sortir la pâte du frigo et la diviser en deux parties.  Abaisser la pâte au rouleau sur une épaisseur de ±2mm, la couper en 4 parties égales et garnir 4 moules à tartelettes en appuyant doucement pour bien tapisser les parois et le fond, couper la pâte qui dépasse des bords.  Faire de même avec la seconde moitié de pâte, laisser reposer les 8 moules garnis 30 minutes au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 160°.  Préparer un plat de 25x20cm (Pyrex) et faire chauffer une grande quantité d'eau (elle servira à remplir la plaque du four pour faire un bain-marie).
 
Mettre les 8 jaunes d'oeufs dans un saladier.  Poser un tamis sur une casserole et filtrer la crème infusée, porter à ébullition, fouetter légèrement à la main les jaunes d'oeufs puis verser la crème bouillante dessus sans cesser de fouetter.  Couler le mélange dans le plat posé sur une plaque du four, remplir la plaque d'eau bouillante (l'eau arrive à mi-hauteur du plat en verre).  Enfourner pour 20 minutes, la crème sera dorée, prise sur les bords mais encore un peu tremblotante au centre, elle figera en refroidissant.  Laisser tiédir, filmer au contact et réserver au réfrigérateur (il est inutile de retirer la peau en surface, vu qu'elle est fine et tendre elle passera inaperçue après le remplissage des tartelettes). 
 
Monter la température du four à 180°
 
Couvrir les fonds de tartelettes d'un carré de papier cuisson et de billes en terre cuite, enfourner pour 20 minutes, sortir du four, retirer les billes et les papiers, remettre au four pour 6 minutes, la pâte doit être dorée.  Démouler et laisser complètement refroidir sur une grille avant de conserver dans une boite hermétique.
 
Service :   sucre - chalumeau
 
À l'aide d'une cuillère répartir la crème bien froide dans les fonds de tartelettes, lisser, saupoudrer  la surface d'un voile de sucre (¼ càc par tartelette), "brûler" la crème au chalumeau, le sucre doit être caramélisé et former une croute croquante, servir immédiatement.
 
 
*  Par facilité d'organisation j'ai préparé la crème et la pâte jeudi soir, cuissons vendredi soir, les fonds conservés dans une boite hermétiques sont restés parfaitement croquants, tartelettes montées et servies samedi soir, résultat impeccable, c'est donc une recette qui permet d'anticiper . . .  quand je te dis qu'elles sont parfaites ces tartelettes !
 

12 commentaires:

  1. En voilà une superbe recette.
    J'ai découvert le thé Massala à Entebbe dans le restaurant indien de l'hôtel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai regardé où est Entebbe, quelle chance d'avoir visité l'Ouganda, ça a dû être un voyage magnifique ! :-)

      Supprimer
  2. Ah bah si tu fais équipe avec Y. Ottolenghi, il ne fait aucune doute que tes magnifiques petites tartelettes ne peuvent qu'être exquises et réjouir nos palais gourmands !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne m'en parle pas, chaque page de ce bouquin est une tentation !! ;-)

      Supprimer
  3. DejDdivin avec du thé... Si les tartelettes aux épices s'en mêlent...je suis prête à succomber pour ces tartelettes gourmandes ! Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  4. elles sont superbes et crémeuses. je n'avais encore jamais vu de vinaigre de cidre dans une pâte à tarte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une façon de préparer la pâte à tarte que j'ai découvert en m'intéressant aux "Pies" américaine, au fil des lectures cette recommandation revient régulièrement : la pâte doit être manipulée au minimum pour éviter au gluten de se développer (trop de gluten rend la pâte élastique, après cuisson elle est épaisse et dure), l'ajout de vinaigre est conseillé car l'acidité nuit à la formation du gluten. La pâte brisée obtenue est croquante et friable, un vrai plaisir à la dégustation ! . . . Belle journée Marie-Pierre, à bientôt :-)

      Supprimer
  5. Je les ai faites hier. Elles ont été très appréciées. Mais j'ai fait prendre la crème dans un poêlon en faisant très attention ...ça me semblait moins compliqué. En tout cas, merci Isabelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La crème gagne à être cuite au four dans un bain marie, c'est un mode de cuisson très simple et les jaunes ont ainsi le temps de coaguler doucement pour arriver à une texture soyeuse et onctueuse (comme la crème brûlée), je ne crois pas que j'arriverais à obtenir le même résultat au poêlon, mais pourquoi pas ! . . . Ce qui compte c'est que ton dessert a été apprécié, merci pour ton retour Ghislaine :-)

      Supprimer
  6. des magnifiques tartelettes façon crème brûlée, un dessert très gourmand comme tous les autres. On ne sait quoi choisir tellement c'est beau et bon. bonne soirée Isabelle

    RépondreSupprimer
  7. Hummm, cela semble trop bon. Je peux m'inviter? Vous me donnez envie. En tout cas, elles sont bien mises en valeur sur les photos ;)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...