lundi 25 janvier 2016

Brioche tressée à la fleur d'oranger

Le petit déjeuner du dimanche c'est en famille !! . . .  Oui, bon, ça c'était avant, maintenant on est parent d'ados et vu les horaires de sortie (ou plutôt de rentrée) de chacun, l'heure du réveil devient aléatoire, si tu veux manger avant midi ben t'es tout seul devant ton bol de café noir.  La solution adoptée c'est que le premier qui se lève fait le jus de fruits frais pour tout le monde (à l'extracteur).  Préparation de pâte à brioche le vendredi soir, cuisson le samedi, mangée fraiche à quatre heures (on déchire voracement des morceaux, c'est le meilleur moment de la brioche, quand elle est encore un peu tiède).  Le reste est coupé en tranches épaisses, congelé, prête à passé au grille-pain le dimanche pour qui qu'en veut, quand il veut.  C'est délicieux, pratique, et suivant le nombre de personnes, ou les envies, il y en a pour tout le monde et jamais de déchets. 


Ce jour là j'avais envie de faire la "Brioche Vendéenne" de Sandrine, mais pas assez de temps devant moi pour les temps de pause de la pâte fermentée, j'ai donc opté pour la version simplifiée de Laurence.

Une brioche délicieuse, croute croustillante, mie filante et hyper moelleuse, délicat parfum de vanille et de fleur d'oranger, tout ce qu'on aime.


Brioche tressée à la fleur d'oranger :   125gr de lait - 1+½ càc de levure boulangère déshydratée - 500gr de farine - 2 oeufs - 80gr de sucre - 2 càs d'eau de fleur d’oranger - ½ càc d'extrait naturel de vanille - 40gr de crème liquide (35%) - 1 càc de sel - 75gr de beurre

Tiédir légèrement le lait quelques secondes au micro-onde, y délayer la levure, réserver.  Verser la farine, les oeufs, le sucre, l'eau de fleur d'oranger, la vanille et la crème dans le bol du robot muni du crochet.  Mettre l’appareil en marche et verser le lait avec la levure sur le mélange.  Laisser tourner à petite vitesse pendant 5 minutes.  Ajouter ensuite le sel puis, progressivement, le beurre coupé en dés, pétrir encore 10 minutes, toujours à petite vitesse, arrêter quand la pâte se décolle et claque sur les parois du bol.  Couvrir le bol et laisser reposer à température ambiante 2 heures. 

Rabattre la pâte, recouvrir le bol et laisser reposer une nuit au frigo.  

Dégazer la pâte, sur un plan de travail légèrement fariné séparer en trois parts, rouler en boudins et tresser.  Déposer la tresse dans un moule à cake de 25cm beurré et laisser pousser une heure à l'abri des courants d'air (elle doit doubler de volume). 

Préchauffer le four à 180°

Au pinceau, dorer la brioche avec un peu de lait.  Enfourner pour 30 minutes.  Laisser refroidir sur une grille avant de couper (ou déchirer) et engloutir avec une confiture maison et un grand bol de café chaud.


22 commentaires:

  1. Elle est juste magnifique ta brioche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lady, très belle journée, bises :-)

      Supprimer
    2. Et moi, je n 'ai pas de robot !!!! as-tu une brioche (identique) avec un temps de petrissage à la main !!! ??? en tous cas, la tienne attire la convoitise !!!!

      Supprimer
    3. Bonjour Françoise,

      Je dois bien t'avouer que les brioches que j'ai fait avant d'avoir le robot n'ont jamais atteint ce niveau, pour obtenir une mie moelleuse et filante rien ne vaut le crochet pétrisseur. Mais c'est possible à la main, oui, 10 minutes de pétrissage c'est bon pour les biceps et les pectoraux !! ;-)

      Supprimer
  2. Wahou!!!!! une pro!!!! superbe et fait tellement envie. Je vais tester

    RépondreSupprimer
  3. On dirait du bois sculpté (sur la dernière photo) : superbes nuances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la magie du tressage des pâtes à pains ou brioches, c'est aussi bon que beau, on aurait presque des remords à croquer . . . presque !! ;-)

      Supprimer
  4. magnifique ! malheureusement, je suis comme francoise24, pas de robot, et mes tentatives de brioche m'ont toujours déçue jusque là, et freiné (pour ne pas dire stoppé) mon élan.
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant d'avoir le KA j'ai longtemps hésité, je trouvais ça cher et n'étais pas certaine d'en avoir réellement l'utilité. La chance m'a fait gagner un concours et mon "précieux" est arrivé gratuitement chez nous. Depuis je m'en sers tous les jours, boulange, pâtisserie, pâte fraiche (tagliatelle, lasagne, ...) tant en sucré qu'en salé, je ne saurais plus m'en passer. C'est une économie de temps mais, au final, aussi d'argent car une fois que tu as gouté la boulange maison il difficile d'en acheter ailleurs (surtout quand on habite à la campagne) :-)

      Supprimer
  5. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai des envies de brioche... Elle est terriblement appétissante!

    RépondreSupprimer
  6. sublime brioche qui donne vraiment envie ! Merci du partage ♥

    RépondreSupprimer
  7. Une mie filante comme dan mes rêves les plus fous. Bravo !

    RépondreSupprimer
  8. C'est vrai que les photos sont superbes gourmandes et esthétiques à la fois, tes gourmands ont de la chance.

    RépondreSupprimer
  9. elle est superbe; la mie bien filante;.. à tester.. miam

    manue :))

    RépondreSupprimer
  10. Elle est magnifique ta brioche!! Et la fleur d'oranger, chez moi, on aime!!
    Il va falloir que je reprenne cette bonne habitude des petits-déjeuners du dimanche matin avec de la brioche;-) Avec les fêtes on essayait de déjeuner plus light;-)
    Moi je procède ainsi: pétrissage et 1ère levée de ma pâte à brioche le samedi dans la journée. Le soir je la façonne et elle fait sa dernière levée à température ambiante dans la nuit du samedi à dimanche. Et le dimanche matin, comme je suis une lève-tôt, je n'ai plus qu'à la mettre dans le four et elle est juste à la bonne température de dégustation quand vient l'heure du p'tit dèj :-)
    Bises et bonne semaine Isabelle,
    Christelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai essayé aussi cette solution, mais je me lève vers ± 8h30 et le temps qu'elle cuise puis refroidisse j'étais "morte" de faim ;-)

      Supprimer
    2. Je me lève environ 1h avant toi, alors pour nous déjeuner à l'heure à laquelle tu te lèves ça va encore ;-)

      Supprimer
  11. Ta brioche est magnifique!!! Et cette couleur de mie... Je la sens déjà sortir du four...

    RépondreSupprimer
  12. Magnifique brioche, hum parfait pour le petit déjeuner. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  13. bonjour Isabelle
    je voudrais me lancer à faire des brioches mais je n'ai pas le temps pour la dernière pousse le matin. il faudrait qu'il reste juste la cuisson. Est ce que je peux inverser entre les deux derniers temps de pousse (1 nuit - 1 heure)?
    Nathalie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Nathalie,

      Pour les brioches l'idéal est toujours de préparer la veille, une pousse lente au frigo laisse le temps aux saveurs de se développer et la pâte froide, plus ferme, est facile à manipuler. Tu peux tout faire en un seul jour en pétrissant le matin, repos la journée puis cuisson le soir juste avant d'aller au lit, démouler, poser sur une grille, elle sera ainsi parfaite pour le pdj :-)

      Supprimer
  14. Elle me fait drôlement envie ta brioche !
    Elle est tout simplement parfaite !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...